Le cancer des os

Les diagnostics :

- une biopsie est nécessaire pour définir la nature de la tumeur ; La biopsie de cette tumeur secondaire permet de retrouver des cellules qui appartiennent à l’organe atteint primitivement : des cellules pulmonaires qui diagnostiqueront alors un cancer du poumon, des cellules thyroïdiennes pour un cancer de la thyroïde….
Quelquefois, les cellules ne sont pas assez typiques et le cancer primitif n’est pas toujours retrouvé malgré les nombreux examens à disposition aujourd’hui.

- un examen radiologique : la radiographie visualise une éventuelle destruction osseuse. C’est souvent devant une douleur osseuse persistance, voire une tuméfaction douloureuse d’un os qu’une radiographie standard simple sera demandée par le médecin.
La lésion pourra être visualisée sur la radio et le diagnostic de tumeur osseuse sera porté ; la nature maligne de la tumeur pourra éventuellement être envisagée devant des images typiques.
Parfois, c’est devant une fracture spontanée survenant sans traumatisme particulier qu’une radiographie est pratiquée et qu’un diagnostic de tumeur osseuse est fait. Ailleurs, la tumeur osseuse est totalement asymptomatique et une radiographie faite pour toute autre raison la révèle.

- le scanner permet ensuite de mesurer l'éventuelle extension de la tumeur dans les tissus voisins.

- une IRM informera enfin sur le type et la délimitation précise de la tumeur.

- une scintigraphie du squelette est pratiquée en vue d'un bilan d'extension de la tumeur.

 

Le depistage :

 



liens :

 

Le cancer du pancreas

 

Le cancer de l'uterus

 

Le cancer des poumons

 

La chirurgie cardio-vasculaire